Nouvelle Reglementation 2018

l’ÉVOLUTION

LE CONTROLE TECHNIQUE A PARTIR DU 20 MAI 2018


Suite à une Directive Européenne, le Contrôle Technique Automobile va évoluer à compter du 20 mai 2018 avec l’objectif de renforcer encore votre sécurité. Plus complet, il sera désormais un peu plus long. Et il introduira surtout une nouvelle catégorie de défauts, les défaillances critiques, qui ne devraient concerner que 3 à 5% des véhicules testés. Dans ce cas, le Contrôle ne sera valide que le jour même !

Le contrôle pollution sera renforcé en janvier 2019 et non en 2018.

Liste complète des 133 points de contrôle

Voir plus de détails


CALENDRIER DE PASSAGE EN FONCTION DE L’ANNÉE DE LA PREMIÈRE MISE EN CIRCULATION.



VÉHICULES
CONCERNÉS EN 2018


  • Tous les véhicules particuliers ou utilitaires, jusqu’à 3,5 tonnes mis en circulation en 2014.

  • Tous les véhicules déjà contrôlés en 2016.

  • Tous les véhicules de plus de 4 ans, destinés à la vente, et dont le contrôle date de plus de 6 mois.

DANS LE DÉTAIL
LES 3 NIVEAUX DE DÉFAILLANCE


129 DÉFAILLANCES CRITIQUES
Vous êtes autorisés à rouler et donc à amener votre véhicule au garage uniquement le jour du Contrôle + contre-visite obligatoire dans les deux mois



342 DÉFAILLANCES MAJEURES

défauts à réparer + contre-visite obligatoire dans les deux mois



139 DÉFAILLANCES MINEURES

défauts à réparer, pas de contre-visite nécessaire



COMMENT DÉTECTER UNE DÉFAILLANCE CRITIQUE
AVANT LE CONTRÔLE TECHNIQUE ?


Liste complète des défaillances critiques. Voir plus de détails









Vous devez réaliser votre Contrôle Technique entre le 19 mars et le 19 mai 2018 ?


  • N’attendez pas le dernier moment car si vous aviez une contre-visite à effectuer, elle devrait l’être impérativement avant le 19 mai, sous peine de devoir repasser un Contrôle appliquant la nouvelle règlementation.

  • En cas de défaut de Contrôle Technique, vous vous exposez à une amende de 135€.



FAQ

Vous avez besoin d’aide ?

FAUX. C'est l'application de la directive européenne datant de 2014. L'objectif est de réduire de 50% le nombre de tués sur les routes.

VRAI. Un troisième niveau de défaillance apparait: La défaillance critique. Aujourd'hui il existe seulement 2 niveaux de défaillance, l'une entrainant une contre-visite et l'autre non.

FAUX. On estime qu'il devrait y avoir une augmentation du taux de contre-visite en rapport avec l'augmentation du nombre de points supplémentaires.

VRAI. Si votre véhicule présente une défaillance critique, c'est-à-dire un défaut entrainant un danger immédiat et direct pour la sécurité routière.

FAUX. Le nombre de défaillances passent de 407 à 610 !

VRAI. Le contrôleur devant désormais vérifier 50% de défaillances possibles en plus, il passera un peu plus de temps sur le véhicule.

VRAI. Il augmentera en proportion du temps supplémentaire passé sur chaque véhicule.

VRAI. Tous les véhicules mis en contre visite à partir du 20 mars ont jusqu'au 19 mai au plus tard pour lever la contre-visite. Dans le cas contraire, il faudra refaire un nouveau Contrôle Technique Complet.

FAUX. En cas de défaillance critique, le contrôleur appose une vignette vous autorisant à rouler le jour même pour vous rendre chez votre garagiste afin d'effectuer les réparations nécessaires.

VRAI. Cette vérification existe déjà. Dorénavant, le kilométrage sera comparé à celui relevé lors du Contrôle Technique précédent.